top of page

Mon enfant subit-il du harcèlement à l‘école ? Les signes à observer chez son enfant

En cette Journée Nationale de Lutte contre le Harcèlement Scolaire, je souhaite rappeler l'importance cruciale du soutien familial dans la vie de nos enfants.


En tant que parents, nous jouons un rôle essentiel dans la création d'un environnement émotionnellement sûr pour nos enfants. Écoutons-les sans jugement, encourageons la communication et promouvons l'inclusion.


Reconnaître les signes de harcèlement à l'école chez un enfant peut parfois être délicat, car les enfants peuvent ne pas toujours exprimer clairement leurs expériences. Cependant, voici quelques signes qui pourraient indiquer qu'un enfant est victime de harcèlement scolaire :

  • Changements soudains de comportement : Des changements marqués dans le comportement de l'enfant, tels que la réticence à aller à l'école, la baisse des performances académiques, ou l'évitement des activités sociales.

  • Émotions négatives : Des signes d'anxiété, de dépression, de tristesse ou de colère sans raison apparente.

  • Changements dans les habitudes de sommeil ou d'alimentation : Des troubles du sommeil, des cauchemars fréquents, une perte d'appétit ou des troubles alimentaires.

  • Objets personnels endommagés ou perdus : Si l'enfant revient régulièrement à la maison avec des affaires endommagées ou manquantes, cela pourrait être un signe de harcèlement.

  • Difficultés relationnelles : Des difficultés à établir ou à maintenir des relations amicales, ou des changements radicaux dans les amitiés.

  • Comportement anxieux ou craintif : Si l'enfant semble constamment sur ses gardes, craintif, ou s'il évite certaines situations.

  • Problèmes de santé fréquents : Des maux de tête, des maux de ventre ou d'autres symptômes physiques fréquents sans cause médicale apparente.

  • Isolement social : Se retirer des activités sociales, ne pas participer aux événements ou aux sorties avec les pairs.

  • Problèmes scolaires inexpliqués : Une soudaine baisse des résultats scolaires sans raison apparente.

  • Réactions négatives envers l'école : Si l'enfant devient subitement réticent à parler de son expérience scolaire ou manifeste des réactions négatives envers l'école.


Il est important de noter que ces signes ne garantissent pas nécessairement que l'enfant est victime de harcèlement, mais ils peuvent être des indicateurs.


Si vous observez ces signes de manière persistante, il est essentiel d'engager une communication ouverte avec l'enfant, de consulter les enseignants et, si nécessaire, de solliciter l'aide d'un professionnel.


Doriane Boudeville

Comentarios


bottom of page